Power games : Jardin d’Eden

de Lia Rose, publié chez Black Ink Editions le 24 octobre 2018

Résumé

Que feriez-vous si du jour au lendemain votre vie se retrouvait parasitée par votre parfait opposé ? Le laisseriez-vous entrer ?
Mes amies me conseillent de me lâcher…
Serai-je assez audacieuse, ou inconsciente, pour pactiser avec le Diable en échange de ce que j’ai toujours rêvé d’obtenir ? Même si son intêret soudain pour moi sent le guet-apens à plein nez ? Même s’il incarne le cauchemar de ma psychorigide de mère ?
Vous fonceriez, vous, à ma place ? Vraiment ?
Prenez garde, car le Diable n’est pas ce que l’on pourrait penser… Il est séduisant, espiègle, ingérable, impudique. Magnétique.
C’est un piège dans lequel vous risqueriez de vous noyer. Je suis Eden Sinclair. Et le Diable, moi, je l’ai rencontré en chair et en os.
On l’appelle Alec Cartier.

Mon avis

Eden est une jeune femme de presque 25 ans, complexée par ses formes un peu trop voluptueuses, qui manque de confiance en elle et qui se cache derrière des tailleurs austères et informes pour plaire à sa psychorigide de mère qui passe son temps à la rabaisser. Elle est du genre à s’effacer et faire passer le bonheur des autres avant le sien.

Elle est styliste et est douée dans ce qu’elle fait. Mais au point de vue sentimental, sa vie est un long fleuve plus que tranquille et plus qu’insipide depuis plus de deux ans, depuis qu’elle a retrouvé James, son ex, un bel américain, dans les bras d’une autre.

Heureusement pour elle, sa sœur cadette Lucie et ses amis Audrey, Norman, Juliana et Clarisse sont toujours là pour elle et pour lui remonter le moral et lui changer les idées.

Métro, boulot, dodo résument bien sa vie quotidienne et ses amis persistent à lui faire comprendre qu’elle doit se lâcher et profiter de la vie.

Elle se sait insignifiante et son voisin, Alec,  un splendide énergumène charismatique et au sex appeal à tomber à la renverse d’une trentaine d’années, passe son temps à la provoquer.

Il est né avec une cuillère en argent dans la bouche et avait un avenir tout tracé dans les affaires mais a tout plaqué il y a un an, pour réaliser son rêve de musicien  de partir en tournée avec Johan et Ruben, ses meilleurs potes et membres de son groupe. Il est tout le contraire de ce qu’elle recherche, un homme à femmes, qui les prend, les jette et ne s’attache pas. Mais ne dit-on pas qui aime bien, châtie bien et que les opposés s’attirent…

Un véritable jeu va s’installer entre eux, mais est-elle assez armée pour batailler contre l’attirance et le trouble qu’elle ressent pour cet homme, ça c’est moins sûr.

Entre eux, une complicité et une confiance va apparaître très vite. Là où personne n’a réussi à faire sortir Eden de sa coquille, Alec va voir à travers cette carapace qu’elle s’est forgée, une femme sublime, forte et fragile à la fois et la révéler. Si au début, il le fait pour qu’elle retrouve les bras de son ex et lui prouver qu’elle est séduisante et pour son propre intérêt personnel, parce qu’il a besoin de son talent de chanteuse dans son groupe, il va se rendre compte qu’il s’est pris à son propre piège et que ce qu’il ressent pour la timide femme plantureuse aux yeux vairons est bien plus fort qu’une douce amitié.

Mais Eden est loin d’être la seule à se cacher derrière de fausses apparences.

Il est fier, arrogant et joue de ses charmes. Mais pour la première fois de sa vie, devant une femme il va se sentir désarmée.

Elle est mal dans sa peau et ne se rend pas compte de son charme. Et si elle s’autorisait le droit d’être heureuse et épanouie.

Un regard, un mot, un effleurement, une caresse, un susurrement et tout bascule..

Ils sont les seuls à se voir réellement, entre eux, aucun faux semblant…enfin presque.

Car Alec lui cache des choses depuis le début de leur rencontre, il ne joue pas franc jeu et quand tout va se savoir, elle tombera de haut et ils n’en ressortiront pas indemnes.

Elle est ce genre de femmes qu’on épouse et qu’on chérit et sûrement pas le genre dont on profite une nuit. C’est pour cette raison qu’il est persuadé qu’il ne la mérite pas. Mais parfois, il faut juste ouvrir les yeux aux bons moments et accepter l’évidence.

Une sublime histoire d’amour pleine de justesse et de douceur, entre deux personnes qui étaient destinées à se rencontrer, tout simplement parce l’un sans l’autre, ils suffoquent, ils dépérissent et ne font que survivre. Ils ont ce besoin d’être près l’un de l’autre, d’être là l’un pour l’autre, pour se relever et se révéler.

L’amour véritable, celui qui vous prend aux tripes et vous transcende, a le pouvoir de pardonner, guérir et donner un sens à ta vie.

Je n’ai qu’une seule hâte, retrouver un certain grand blond,  qui je pense aura aussi beaucoup à nous confier…

Lien Power games tome 1 : Jardin d’Eden

#Emilie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s