Ne nous divise pas

de Laurie Delphis, publié chez Stories by Fyctia le 29 novembre 2018

Résumé

Ma vie était déjà toute tracée avant que tu te pointes et chamboules tout. Faire les marchés, mettre les pieds sous la table chez moi, ma vie n’était pas parfaite, mais elle était confortable. Je n’avais pas le choix de toute façon. Mais il a fallu que je tombe raide dingue de toi, une fille qui n’appartient pas à mon monde. Pourtant, le poids des traditions familiales et le respect que je dois à mon père vouent notre histoire à l’échec, je le sais…

Mon avis

Si comme moi, vous venez de découvrir « Par A+B », vous avez rencontré le captivant Marco, le meilleur ami de Ben, ce type avec des blagues un peu lourdes, qui ne pense qu’à manger, surtout les bons petits plats de sa maman, mais aussi celui sur qui vous pouvez compter dans les bons comme les mauvais moments et surtout un homme serein, épanoui et amoureux.

Mais tout n’a pas toujours été comme ça…

A son tour, il va vous raconter son histoire, ou plutôt leur histoire, à Céline et à lui et comment et pourquoi ils ont dû se battre contre les idées reçues et les traditions familiales pour avoir le droit d’être ensemble et de s’aimer.

Pourquoi me direz-vous?

Et bien parce qu’ils viennent de deux mondes différents et que dans la communauté de Marco, leur relation est un manque de respect, une relation impossible et interdite, en tout cas dans la durée. Pour une nuit mais pas pour la vie.

En résumé, une histoire vouée à l’échec dès le départ…mais parfois ça ne s’explique pas, c’est intense, inexplicable et inévitable…

Marco est un gitan, il ne connaît que ce monde là, celui ou famille, respect et tradition sont les maîtres mots. Comme ses trois frères aînés, il a arrêté l’école jeune, pour travailler sur les marchés et sait que sa vie est toute tracée. Son père va lui trouver une femme de leur communauté qui fera tout à la maison et lui, ramènera l’argent. Qu’il l’aime ou pas, il n’a pas vraiment le choix. Si jusque là, ses frères s’en sont contentés, c’est loin d’être le cas pour lui. Il se cache pour étudier avec sa petit sœur Lola, parce qu’il aimerait avoir le droit de choisir sa vie, son métier, celle qu’il aime, son futur. Mais par respect et amour pour sa famille et surtout pour son père, il n’a jamais dévié de ce chemin tout tracé jusqu’à elle.

Elle, c’est Céline, une gadgi, soit une non gitane, épanouie et très indépendante, à la réplique facile et ne manquant pas de répartie. Elle s’assume en travaillant dans un fast food  et vit seule dans une petit chambre de bonne qu’elle adore. Elle fait des études dans le but d’être psychologue et n’a aucune contrainte familiale. Elle profite de la vie et de ses amis tout simplement.

C’est d’ailleurs comme ça qu’ils vont se rencontrer, lors d’une soirée à la fête foraine.

Une échange de regard, une touche d’humour, de la répartie, de la provocation, du charme, un challenge entre eux, une peluche gagnée et plus rien ne sera comme avant…

Céline n’est pas du genre à se laisser faire et elle va réussir à mettre à mal l’insolence et l’assurance du beau Marco.

Lui qui d’ordinaire a réponse à tout, va perdre pieds.

Son culot et sa beauté vont le troubler beaucoup plus qu’il ne le voudrait.

Et même si elle passe son temps à le taquiner et à le faire attendre, l’un comme l’autre ne vont plus pouvoir lutter et ils vont succomber…

Mais ils sont conscients qu’ils doivent profiter de l’instant car leur relation ne restera pas secrète longtemps et à ce moment là, Marco devra faire un choix…

A moins qu’il ne s’agisse pas d’une question de choix entre sa famille et la femme qu’il aime, mais qu’il s’agisse juste d’une évidence…

Elle est son futur, celle qui donne un sens à sa vie.

Il est le seul, l’unique, celui qui a pris toute la place dans sa vie.

Pour Marco comme pour Céline, il n’y en aura jamais d’autres, c’est impossible…

Quand ils ne sont pas ensemble, ils se sentent incomplets.

Quel bonheur de retrouver ce côté intimiste et confession dans leur histoire.

Au fil des pages, de l’alternance passé et présent et des lettres de Céline, on se rend bien compte que leurs sentiments sont plus forts que tout, qu’ils se sont aimés très vite et qu’ils ont souffert de ne pas pouvoir s’aimer librement.

Ils nous confient leurs doutes, leurs peurs, leurs remises en question et surtout cet amour si intense qu’ils se portent. Et j’ai adoré qu’à aucun moment, Céline et Marco ne soient blessants l’un envers l’autre, même quand ils ont dû se séparer, ils s’en doutaient dès le départ, mais savent au fond d’eux qu’ils ne cesseront jamais de s’aimer, c’est plus fort qu’eux.

Même si les traditions culturelles et familiales gitanes sont parfois difficiles à comprendre pour nous, qui n’en faisons pas partie, il en ressort un très beau message, l’amour est plus fort que tout. La mère, les frères et la sœur de Marco l’aiment et le soutiennent, malgré les différences et c’est pour cette raison qu’ils lui font ouvrir les yeux sur ce qui est le plus important pour lui, qu’il a le droit d’être heureux, même si c’est sans eux.

Une histoire d’amour intense et compliquée toujours aussi addictive et touchante. On en voudrait toujours et encore plus…Ben, Angie, Marco, Céline, une fois qu’on les connaît, on a l’impression de faire partie de leur vie et pourquoi pas une suite avec Lola, la petite sœur rebelle qui je pense à elle aussi des choses à nous dire…

Lien Ne nous divise pas

#Emilie

 

 

Une réflexion sur “Ne nous divise pas

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s