Le Destin des cœurs perdus, tome 1 : Les Damoiselles de Castel Dark

de J.C Staignier, publié chez Something Else Editions, le 27 décembre 2018

#PrixDesAuteursInconnus2019

Angleterre, 1390.

Par ordre du roi, les trois filles aînées du comte Clayton de Percival se rendent à Hill House pour rencontrer le duc de Templeton. Lorsque les portes du château se referment sur Mary, Jane et Ilyana, elles ignorent que leur destinée vient de basculer.

À Castel Dark, le domaine familial, Aelis, la benjamine au caractère rebelle tente de s’imposer dans une société où les hommes dominent.

Entre l’amour, la passion et la haine, les damoiselles de Castel Dark trouveront-elles le courage d’affronter leur avenir ?

Mon avis

J’ai eu l’occasion de découvrir le tome 1 de « Les damoiselles de Castel Dark » ainsi que la plume de J.C Staignier à l’occasion du Prix des Auteurs Inconnus 2019. D’abord par un extrait de 10 pages et ensuite en totalité.

Et je peux vous dire qu’il ne m’en a fallu qu’une seule pour être happée par l’histoire de cette famille De Percival.

Et pourtant je tiens à vous préciser que l’histoire et moi, ça fait deux et que je suis loin d’être, au départ, une adepte des romances historiques.

Je vais donc essayer de vous expliquer pourquoi dès les premiers mots, dès les premières pages, les mots contés par J.C.Staignier m’ont happée.

Nous sommes en Angleterre, en 1390. Le comte Clayton de Percival règne sur Castel Dark et vit entouré de sa femme Alice et de ses six enfants, deux garçons et quatre filles. L’aîné Anton est charismatique et use de tous ses charmes auprès de la gent féminine, le cadet Thomas est plus effacé et discret, ensuite viennent Mary et Jane, des jeunes filles très apprêtées et inséparables, puis la douce et gentille Ilyana, plus réservée que ces soeurs, et enfin la petite dernière, la malicieuse, rebelle et intrépide Aelis, un vrai garçon manqué qui ne manque pas de bagout dans cette belle et grande famille soudée et aimante.

Lors de l’anniversaire de cette dernière, des hommes vont débarquer avec pour mission, sous l’ordre du roi Richard II de repartir avec les trois aînées de la famille. L’une d’elle deviendra la femme du duc Arthur de Templeton.

Si Mary et Jane se sont faites belles et n’attendent qu’une seule chose, se voir épouser un homme riche et de bonne famille, il est loin d’en être de même pour Ilyana, qui rêve du prince charmant mais pas d’un qu’on lui imposerait.

Mais en plein Moyen-Age, les femmes n’avaient pas vraiment la parole, elles se devaient d’être irréprochables et de ne pas chercher querelles. Très peu d’hommes les respectaient, même si celles-ci étaient issues de classes élevées. Elles ne servaient souvent qu’à enfanter et aux plaisirs de la chair de leur mari et devaient s’y soumettre.

Mais chez les de Percival, les jeunes filles ne sont pas toutes faites du même bois…

Pénétrer les portes du château de Hill House leur fera vivre leur pire cauchemar, autant que faire leur plus belle rencontre.

Et personne n’en ressortira indemne.

Des larmes, du sang, des coups, des conflits, des horreurs, des pertes mais aussi des représailles, des caractères qui s’affirmeront,une touche d’humour, beaucoup d’amour et d’émotions.

Chaque membre de cette famille a un rôle à jouer et aura son mot à dire et nous racontera un morceau de son histoire, car on les suivra sur plusieurs années, ensemble, séparément, dans leur bonheur et leur famille comme dans leur malheur et leur solitude.

Le destin sera tragique pour un grand nombre d’entre eux mais il sera aussi parsemé de naissances, de mariages, de sensualité, de violence, de fuites, d’obstacles, de mensonges et de peur.

Et avec cette fin haletante et suffocante, vous n’aurez plus qu’une seule envie, avoir la suite entre les mains…

Une plume authentique, travaillée, détaillée, accrocheuse, addictive, bluffante et prenante, où les pages, les émotions et les péripéties défilent à une vitesse folle et où on se projette d’une merveilleuse façon dans ces paysages verdoyants, les us et coutumes de l’époque et les scènes chaotiques, tous décrits avec justesse et intensité. Comme pour tous nos héros, qu’ils fassent partie des bons ou des méchants, aucun répit, on en prends plein la figure…on vibre, on souffre, on aime, on lutte et on se révolte avec eux et pour eux…

Je vous quitterai en disant un grand merci à l’auteur pour avoir réussi le pari de m’embarquer à ses côtés dans son histoire. La preuve, j’en redemande et vais très vite découvrir la suite…

PS : il y a un très grand nombre de personnages, tous plus importants les uns que les autres, on pourrait penser qu’on s’emmêlerait les pinceaux, surtout moi, novice dans ce genre d’écrits, et bien non, chacun d’eux a son propre caractère et sa propre personnalité qui fait que l’on sait très bien qui est qui à chaque instant et petit clin d’oeil pour un certain Sir Kane, qui pour moi est un coup de coeur, mais je ne vous en dis pas plus, allez le rencontrer…

#Emilie

INSTAGRAM : https://www.instagram.com/prixdesauteursinconnus/?fbclid=IwAR3IHDVCpINID76VBVIPz4_Z3Kr3iGIkdBnGETtMNPXjsfGCqcqtnPUxjbw

TWITTER : https://twitter.com/prixdesai?fbclid=IwAR3aPLHfm-ryvfBcVRLbt9_uka6ywRZqs4mhPEqh4hWOK0kTZzyrUcldS-c

SITE INTERNET : https://www.prixdesauteursinconnus.com/?fbclid=IwAR3csiiCatQ8d5cPyjxrY7s9q8SDQI15EN88s1TOcGQAywRYlKKb9Ah_srI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s