Bora-Bora Bitches

de Jacinthe Canet, publié aux Editions Le Heron d’Argent le 6 juin 2018

sans-titre.png

Résumé

Arrière, lecteur innocent ! Repose immédiatement ce livre ! Bon. Tu es prévenu(e).
En le lisant, tu pousses la porte de l’appartement 4A, que ses occupantes déjantées ont surnommé « Bora-Bora ».
Elles sont quatre : Pétra Van de Pute, Jane Moreau, Phillis Pine et Jacinthe Nitouche. Ces filles aiment parler fort, boire des mojitos, écouter du Larusso et embrasser Ryan Gosling dans leurs rêves.
Elles détestent la vieille Mme Gandus et son caniche, les matins, les poils et l’abstinence…
En ce moment, leurs conversations ont pour sujet le mec ultra sexy qui vient tout juste d’emménager au 4B, l’appartement d’en face. Rejoins le club très sélect des Bora-Bora’s Bitches…
Un « Sex and the City » parisien surprenant !

Mon avis

OMG!!!!

Depuis le temps que j’en entends parler de ces quatre amies et colocataires foldingues et bien, il fallait que je fasse leur rencontre.

Et quand une amie qui ne cessait de m’en parler me l’a offert avec une dédicace décapante, je n’ai pas hésité une seconde.

Et maintenant que c’est fait, je me dis, mais pourquoi je n’ai pas lu cette pépite avant!!!

Bora Bora, qu’est-ce que c’est me direz-vous? A part cette île polynésienne avec ses sublimes lagons turquoises…et bien c’est leur cocon, leur chez elles, cet appartement que Jacinthe Nitouche, Pétra Van de Pute, Jane Moreau et Phillis Pine, quatre nanas dans la vingtain,e bien tassée pour certaines) partagent depuis quelques années.

Et je peux vous dire, qu’il s’en passe des choses derrière les portes du 4A…

Chez elles, aucun tabou, pas de chichi, pas de honte, pas de secret, on est cash, brut de décoffrage et sans pitié. On parle de sexe en tout genre, de mecs, d’alcool comme du beau temps.

Alors quand l’appartement 4B qui est sur le même palier que le leur et qui a toujours été libre va avoir un nouveau résident…surtout vu le spécimen émoustillant et muy caliente, ça va faire du bruit dans les couloirs…

Sur fond de musique kitch des années 90, des films de lover, des tenues rose bonbon ou ras la moule et des soirées un peu trop alcoolisées, elles vont nous confier leurs fantasmes les plus insensés, leurs peurs, leurs doutes, leurs hontes et nous parler de leur amitié indestructible et sans faille.

Qu’elles soient plus réservées ou plus grandes gueules, qu’elles soient amies depuis des années ou depuis peu, qu’elles soient nymphomanes ou frigides, qu’elles soient du matin ou plutôt du soir et qu’elles soient provocantes ou coincées, elle s’aiment et c’est tout ce qui compte.

Alors si vous n’avez pas le moral, si votre poids vous fait rager, si vos poils vous horripilent, si votre conjoint vous les brise (les miches hein!!!), vos enfants vous épuisent, votre patron vous énerve ou si vous avez simplement envie de vous détendre et de rire à en avoir les larmes aux yeux et à la limite de faire pipi dans votre culotte, n’attendez plus…cette histoire est authentique, vraie, magique avec un humour au 1000ème degré et il faudrait la prescrire sur ordonnance…qui sait peut être que certains coincés du cul se détendraient un peu!!!

PS : vivement la suite, les péripéties et anecdotes des filles me manquent déjà et le torride et mystérieux 4B encore plus…

Alors, je vous laisse les filles, je vais aller écouter mon cd 2 titres de Larusso, regarder de splendides tablettes de chocolat dans Driven et m’essayer à la chandelle de feu!!!

Et bises sur votre fesse droite et YMCA dans votre corps 😉

Lien Bora Bora Bitches

#Emilie

Publicités

Mon univers #1 (All in)

d’Emma Scott, publié chez Juno Publishing le 11 avril 2019

41f4r1MwzyL

Résumé

Je t’aimerais pour toujours, si seulement j’en avais la chance… Kacey Dawson a toujours vécu sa vie à fond, impulsivement, parfois imprudemment. Maintenant, guitariste dans un groupe très prometteur, elle est à deux doigts de toucher à la gloire et la fortune. Mais Kacey est partagée entre vouloir devenir une musicienne sérieuse et les démons qui l’attirent vers le monde scintillant, mais imprégné d’alcool qu’est la célébrité. Un concert raté à Las Vegas menace de complètement ruiner sa carrière. Elle se réveille avec une gueule de bois phénoménale et aucun souvenir de la nuit passée, ni comment elle s’est retrouvée sur le canapé de son chauffeur de limousine… Jonah Fletcher est à court de temps. Il sait que sa situation est sans espoir, et s’est juré de profiter des quelques mois qui lui restent. Ses plans consistent à assister à l’inauguration de son oeuvre en verre dans une prestigieuse galerie d’art… cela n’inclut pas de tomber amoureux de la rockeuse, sauvage et agitée qui a atterri sur son canapé. Jonah voit que Kacey est sur une pente destructrice. Il la laisse rester avec lui durant quelques jours afin de lui permettre de se redresser. Mais aucun d’eux n’anticipait le lien profond qu’ils ressentent, ni comment cela pouvait changer si rapidement d’amitié en autre chose. Une chose profonde, pure, qui change la vie… Une chose aussi fragile que du verre, ils le savent bien, qui explosera au final, peu importe à quel point ils essaient de s’y accrocher. Aimer avec tout son coeur, sacrifier, connaître une douleur terrible et une joie grandissante. Vivre sa vie avec toutes ses beautés, ses peines, et à la fin, être capable de sourire à travers les larmes et savoir qu’on n’aurait pas changé une seule chose, c’est tout simplement cela que nous apprend Mon Univers.

Mon avis

« Je me sens seul(e). Même avec tous les autres autour de moi, je me sens seul(e) parce que tu n’es pas là. Il manque quelqu’un, quelqu’un qui rendrait des moments tout à fait banals en moments merveilleux et inoubliables, quelqu’un qui serait la lumière de mon ciel gris? Et ce quelqu’un, c’est toi. »

Cette phrase ne pourrait pas mieux définir le lien si fort qu’il existe entre Jonah et Kacey.

Jonah est un jeune homme de 26 ans qui avait la vie devant lui, une famille aimante, une petite amie et des études d’art qui le passionnaient.

Mais du jour au lendemain, tout va basculer et ses jours seront comptés.

Il n’aura désormais plus qu’un seul objectif en tête, exposer son travail et laisser une infime trace de lui et de son talent derrière lui.

Il va alors mettre en place un planning bien précis auquel il ne dérogera pas, jamais.

Chauffeur de limousine la nuit parce qu’il faut bien payer les factures et souffleur de verre la journée parce que c’est sa passion et qu’il veut exposer son œuvre dans une galerie.

Mais ça c’était avant sa rencontre avec elle…celle qui allait bousculer toutes ses habitudes.

Elle, c’est Kacey, jeune guitariste talentueuse de 22 ans, membre du groupe de rock « Rapid confession » qui commence à bien se faire connaître.

On pourrait croire qu’elle vit un rêve éveillé puisqu’elle vit de sa passion et pourtant…

Elle est loin d’être heureuse. Elle noie dans des quantités ahurissantes d’alcool, son mal être, son passé familial bien trop lourd à porter et ce sentiment de n’avoir jamais été assez bien pour personne.

Les concerts, les soirées déjantées et les hommes défilent sans qu’elle ne se rappelle de rien.

Et un soir, son débordement ira trop loin…

Et c’est sur le canapé de Jonah qu’elle va se réveiller, sans savoir où elle est et ni ce qu’elle y fait, avec une horrible gueule de bois.

Et à partir de cet instant, plus rien ne sera jamais plus pareil.

Lui qui avait restreint son cercle de proches à ses parents, son petit frère Théo et ses meilleurs amis Oscar et Dena et s’était juré de ne plus s’attacher à personne de peur de les faire souffrir face à sa maladie, ne va pas pouvoir lutter face à ce petit bout de femme fan des films des années 80 curieux, rebelle, tatoué, déluré et écorché vif.

Et en quelques heures, quelques jours seulement, elle s’immiscera dans sa vie et y tiendra une grande place.

Une complicité passionnée va s’installer, une amitié profonde va naître jusqu’à devenir beaucoup plus que ça…

Elle s’autodétruisait.

Lui aurait tout fait pour avoir un jour de plus.

Et si leur rencontre changeait tout…

Elle va rendre sa vie plus colorée, bouleverser son âme et le faire tomber amoureux pour la première fois de sa vie.

Il va lui montrer qu’elle est importante, qu’elle est tout pour lui et qu’elle mérite d’être aimée et heureuse et d’avoir une vraie famille.

Ensemble, ils seront un tout, un puzzle auquel il ne manque aucune pièce.

Mais personne n’est jamais vraiment prêt à voir l’amour de sa vie s’en aller…et ils vont en faire les frais mais pas avant de profiter de chaque moment de leur vie, que ce soit déguster des cupcakes, lever les yeux au ciel et admirer la vue, s’enlacer devant un bon film, s’embrasser ou juste être l’un près de l’autre.

Leur histoire m’a profondément bouleversée, dévastée et émue et j’ai fini ma lecture en larmes. Elle m’a fait me rendre compte que la vie ne tient qu’à un fil et que chaque jour compte, qu’il faut profiter de chaque instant avec ceux qu’on aime et que l’on doit pas s’arrêter de vivre, jamais, tout le monde mérite d’être heureux que ce soit pour quelques heures, quelques jours, quelques mois quelques années ou pour toute la vie.

On s’attache à Jonah et Kacey, ces deux êtres abîmés par une vie qui n’a pas été tendre avec eux, ainsi qu’à tous ceux qui gravitent autour d’eux et qui seront des piliers et des soutiens sans faille dans leur histoire, en particulier Théo le frère grognon et un peu trop protecteur mais tellement dévoué et plein d’amour pour son aîné, on fond devant l’abnégation et la générosité de Jonah, on sourit face à l’humour et la bienveillance de Kacey, on souffre et on hurle face à la détresse, la souffrance et le mal être qui les ronge, on subit et supporte mais le plus important , on rit, vibre et aime passionnément, on vit et on respire et on grave chaque instant.

Une sublime plume authentique et déchirante qui nous prend aux tripes, nous ravage l’âme et nous touche en plein cœur.

Lien Mon univers #1

#Emilie

 

Le cri du silence

d’Angel Arekin, publié chez Black Ink Editions le 21 juin 2019

41RMBqs96jL._SY346_

Résumé

Un tueur rôde dans les Lofoten, ces îles magnifiques de Norvège, là où la nuit ne tombe jamais en hiver et où le soleil de minuit éclaire les journées d’été.
C’est ici que Maja a grandi, sur ces terres morcelées qui abritent tant de secrets.
C’est ici que Caern et sa sœur sont arrivés voilà quelques années, après la faillite de leur famille.
Adolescent silencieux et marginal, à la beauté sauvage et charismatique, Caern est pourtant méprisé de tous. Seule Maja le voit différemment et se lie avec lui malgré les mises en garde de ses proches.
Mais alors que la relation entre les deux adolescents se développe, le Tueur des Lofoten frappe à nouveau, détruisant la tranquillité de l’archipel.
Dix ans s’écoulent avant que le destin ne les remette sur le même chemin. Le passé a laissé des traces indélébiles mais l’attirance entre eux est toujours présente.
Le problème, c’est qu’ils ne sont pas seuls…

Mon avis

Avec un titre aussi atypique et mystérieux, une couverture envoûtante et obscure et un résumé aussi accrocheur, comment voulez-vous lutter…

Et bien je vais vous le dire, vous ne pouvez pas, alors vous faites comme moi et vous plongez en plein cœur de la Norvège, où le climat est rude, où le soleil se joue de vous et où les aurores boréales vous laissent sans voix.

Et on rentre dans le vif du sujet dès la première page. Une scène morbide et suffocante, dans laquelle un tueur contemple le corps d’une femme qu’il a souillé et mutilé.

Et je peux vous dire que vous n’êtes pas au bout de vos peines…

Nous faisons la rencontre de deux adolescents, Maja et Caern.

Maja est une jeune fille de 15 ans, pleine de vie qui adore son petit coin de paradis au bord de l’eau, se retrouver avec ses amis et retrouver le doux cocon familial de son grand frère Erlend et son père, même s’il est souvent un peu trop protecteur.

Caern de son côté est son opposé. C’est un jeune homme silencieux, sauvage, sombre et impénétrable de 17 ans. Avec sa sœur jumelle Aenna, ils entretiennent une relation ambigüe et malsaine, leur famille est perfide et morbide et l’endroit dans lequel ils vivent est délabré et insalubre.

Ils n’ont rien en commun et pourtant…à partir du moment où leurs yeux se rencontreront, ils ne seront plus jamais les mêmes…ils seront liés à jamais.

Mais malgré les nombreux avertissements de son entourage, Maya ne pourra pas s’empêcher de vouloir le connaître et voir au delà de ce que les gens pensent et elle sera prête à tout pour percer sa carapace. Elle est comme ça Maya, curieuse, généreuse, empathique et surtout elle se refuse à juger les gens sur des rumeurs.

Il l’attire, la fascine, l’intrigue, autant qu’il la terrifie et lui n’en ferait bien qu’une bouchée de cette douce et jolie Maja, enfin c’est ce qu’il se persuade de croire…

Mais alors qu’ils se rapprochent de plus en plus, le corps dévasté d’une jeune fille sera de nouveau retrouvé.

Caern fera encore une fois le coupable idéal, mais ne dit-on pas qu’il faut se méfier des apparences…

Sauf que cette fois-là, il ne s’agit pas d’une touriste inconnue et ils en resteront profondément ébranlés et marqués.

Maja et Caern fuiront chacun à leur façon cet endroit qui les a réunis mais aussi détruits.

Dix ans vont passer avant que leur chemin se croise à nouveau.

Ils n’ont jamais pu oublier ni l’un ni l’autre ce qu’il s’est passé et n’ont jamais cessé de penser à l’autre et de s’aimer mais entre eux, stagnent encore beaucoup de non dits, de secrets, de doutes, de peurs, d’envie et de sentiments.

Et les habitants qui jugent Caern toujours coupable des meurtres commis des années avant sont loin de les aider dans leurs retrouvailles.

Mais c’est mal connaître la persévérance de Maya.

Elle le veut lui et pas un autre.

Ni la distance, ni les années, ni ses proches, ni lui qui est persuadé ne pas la mériter, n’ont réussi à faire disparaître Caern de son cœur.

Ce n’est pas maintenant qu’elle l’a enfin compris et qu’elle a enfin retrouvé celui qui donne un sens à sa vie qu’elle va reculer.

Mais arriveront-ils enfin à s’apprivoiser et à s’aimer librement?

Les laissera t’on faire?

A moins que le tueur sévisse à nouveau et ne les en empêche encore une fois…

Et pourquoi ressent-on cette sensation que leur retour aux Lofoten déclenche la rage du tueur?

Autant de questions qui se bousculent au fil des pages et nous donnent cette impression de devenir aussi cinglé que le meurtrier psychopathe des Lofoten. On doute, on rage, on hurle, on extrapole, on imagine des scénarios aussi improbables les uns que les autres.

Un rythme intense, une tension insoutenable et oppressante, un décor dépaysant, époustouflant de vérités et subjuguant, des personnages complexes, hors norme et authentiques et un script machiavélique et ensorcelant qui m’ont littéralement mis une claque et embarquée.

On souffre devant les fêlures, le mal être et la résignation de Caern, on s’attache à l’acharnement, la bienveillance, l’amour et la confiance sans faille de Maja, on voyage et on se délecte de ces paysages uniques, on rage devant cette facilité des gens à juger la différence, on vibre et on succombe face à la passion affolante qu’il existe entre eux.

PS : « Le cri du silence » n’est pas une histoire comme les autres et  il est extrêmement difficile de trouver les bons mots pour faire ressentir toutes les émotions par lesquelles vous allez passer en la lisant et en la vivant. C’est ce genre d’histoire qui vous prend aux tripes, qui vous fait mal au ventre parce que vous avez envie de savoir et en même temps vous voulez qu’elle ne s’arrête jamais, celle dont on devient dépendant.

Je vous laisse donc découvrir les sombres secrets de cette île norvégienne pas tout à fait comme les autres…où il fait pas forcément bon vivre…enfin ça dépend pour qui.

Lien Le cri du silence

#Emilie

 

 

Hungry Wolves, tome 2 : Mayhem

de Caro Lyne, publié chez Something Else Editions le 11 juillet 2019

51O1PKCa1lL.jpg

Résumé

Un club de bikers n’est pas toujours facile à diriger.
Farrell, président des Hungry Wolves, commence à s’en rendre compte.
Sa vengeance est devenue son seul objectif final.
La différence est ce qui distingue ou oppose deux êtres.
Gena est autiste Asperger et toute sa vie, elle n’a connu que méchanceté et rejet en dehors du club.
Il est temps pour elle de commencer à vivre sa vie.
Il s’enfonce dans les ténèbres alors qu’elle décide enfin de découvrir la lumière.
Leurs chemins sont pourtant amenés à se croiser…

Mon avis

Quel bonheur de replonger avec cette bande de grands gaillards, des brutes au cœur tendre, cette belle et grande famille que sont les Hungry Wolves, encore plus avec cette fin du tome 1 qui nous avait pris aux tripes et profondément émus.

Cette fois-ci, c’est au tour de Farrell, le président du club de se confier un peu plus à nous.

Après les derniers évènements, il a du mal à remonter la pente et à avancer, il se sent vide, se pose plein des questions et n’a plus qu’une seule idée en tête, se venger des Devil’s Child.

Ni Kaylin, sa sœur et ni ses frères d’armes n’arrivent à changer la donne.

Ils se noient dans l’alcool et les combats pour oublier et retrouve un peu de paix seulement auprès d’Helly sa louve.

Jusqu’à ce qu’une certaine petite nana lumineuse, bienveillante, émotive et différente, s’immisce jour après jour un peu plus dans sa vie et lui redonne le sourire.

Elle, c’est Gena, la grande sœur de Darden, elle est autiste Asperger et a toujours été un peu à part, enfermée dans son monde, en même temps sa famille de sang lui avait bien fait comprendre qu’elle avait un handicap, contrairement à sa famille de cœur qui l’avait acceptée sans jugement et prise sous son aile

Quand elle va se rendre compte du profond mal être de Farrell, même si celui-ci fait tout pour le cacher, elle ne pourra s’empêcher de vouloir l’aider, parce qu’elle est comme ça, honnête, généreuse et pleine d’empathie et aussi parce qu’elle a toujours eu un faible pour lui.

Et si pour une fois, Gena avait le droit d’avoir une vie normale sans être surveillée ni isolée, de se sentir belle, désirée, heureuse, amoureuse et épanouie et non cette jeune femme un peu trop intelligente, solitaire et décalée.

Et si pour la première fois de sa vie, Farrell ressentait ce besoin d’enfin se poser auprès d’une femme.

Et si au contact l’un de l’autre ils trouvaient enfin un sens à leur vie.

Mais il ne faut pas oublier que leurs ennemis rôdent toujours…

Les laissera t’on s’apprivoiser et s’aimer au milieu de ce danger, cette violence et tous ces règlements de compte.

En ressortiront-ils tous indemnes?

Vous voulez le savoir…et bien qu’attendez-vous pour le découvrir…

Une histoire intense et poignante pleine de rage, de peur, de doutes et d’envie. Deux êtres abîmés par la vie qui ne les a pas épargnés et que tout oppose mais que le destin et la douleur va rapprocher. Ensemble et pas à pas, ils vont s’apaiser, s’apprivoiser et se rendre vivants.

PS : les Devil’s child ont voulu la guerre, ils l’auront…mais quel sera le dénouement final? Vivement la suite pour le savoir…

Lien Hungry Wolves T2: Mayhem

#Emilie

 

On n’attire pas les hirondelles avec du vinaigre

de Juliette Sachs, publié aux Editions After Real le 15 avril 2019

sans-titre

Résumé

Camille, une journaliste sympathique et un brin gaffeuse qui atteint le cap de la quarantaine, a l’impression que sa vie est au point mort. Lorsqu’elle apprend que son ex a eu la promotion dont elle a toujours rêvé et qu’il va se remarier avec une sublime créature bien plus jeune qu’elle, Camille décide de reprendre sa vie en main. Aux grands maux, les grands moyens : dans la petite ville où vit Camille, des femmes seules sont retrouvées étranglées chez elles. Bille en tête, la journaliste se lance dans une enquête secrète et périlleuse : elle veut en savoir plus sur les meurtres et tenter de publier un scoop qui boostera sa carrière.
Mais elle n’imagine pas les péripéties dans lesquelles son enquête va la conduire : elle devra s’inscrire sur un site de rencontres en ligne et jouer le jeu de la femme célibataire qui se cherche un partenaire, tout en cachant la vérité à son séduisant chef et à sa meilleure amie. Sans oublier sa mère qui la rend folle ! Autant dire que Camille n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs !

Mon avis

Avec un titre aussi original et énigmatique, qui n’aurait pas envie de savoir ce qui se cache derrière…

Et bien, nous découvrons l’histoire de Camille, une quarantenaire célibataire depuis sa séparation d’avec son ex Bertrand il y a six mois.

Elle trouve sa vie pathétique et insipide et encore plus depuis qu’elle a appris que Bertrand allait bientôt convoler avec une sublime jeunette et comme si ça ne suffisait pas, il vient d’avoir une promotion qu’elle rêverait d’avoir…

Il est passé rédacteur en chef dans un grand quotidien national alors qu’elle se cantonne depuis des années à écrire pour le journal local de sa commune…autant vous dire que les sujets vont pas rêver…

Elle va devoir trouver le scoop de l’année si elle veut enfin se faire connaître par ses pairs.

Alors quand une série de meurtres sur des femmes seules se produit, ni une ni deux, elle va se la jouer enquêtrice secrète en solo, un étonnant mélange de Jessica Fletcher dans Arabesque vu sa curiosité et Inspecteur Gadget vu sa maladresse légendaire et sa naïveté.

Elle se mettra en danger, prendra tous les risques et ira même jusqu’à s’inscrire sur un sites de rencontres pour résoudre cette affaire.

Et si sur son chemin pour enfin changer de vie, elle ne faisait pas que démasquer le tueur…

Et si elle y trouvait aussi l’amour…

Vous voulez en savoir plus, alors foncez le lire…

Une histoire authentique, pleine de situations cocasses, de fous rires et une intrigue très bien ficelée dans laquelle on est embarqué dès la première page.

Camille est une héroïne vraie, attachante et naturelle, bon peut être un peu fofolle mais on se prend aisément pour elle et comme elle, on élabore toute sorte de scénarios aussi improbables les uns que les autres et on ne cesse de chercher des indices et des coupables.

Un petit conseil, enfin plutôt deux…méfiez-vous toujours des apparences et ouvrez l’oeil , vous pourriez être surprise…enfin je dis ça je dis rien.

Lien On n’attire pas les hirondelles avec du vinaigre

#Emilie

Opposed : J&R

de Christy Allan, publié chez Butterfly Editions le 17 juin 2019

51VK9zQ3ApL._SY346_.jpg

Résumé

Quand le chaud et le froid se rencontrent, le cocktail devient très vite… explosif !

Jade a connu l’enfer avant d’être sauvée par les siens. Et ce nouveau travail qui l’attend lui permettra enfin de reprendre le cours de sa vie.
Raphaël a subi le pire. Après avoir fui sa propre existence pendant des années, il revient dans sa région natale avec un projet hôtelier des plus ambitieux.
Rien ne prédestinait ces deux âmes solitaires à se rencontrer, et pourtant…
La veille de sa reprise professionnelle, au détour d’un footing, Jade va bousculer cet homme profondément meurtri et taciturne sans savoir qu’il s’agit là… de son futur boss !
Alors que désir et attirance mutuelle vont rapidement les aimanter l’un à l’autre, Jade et Raphaël devront prendre des décisions importantes… Notamment celle de divulguer à l’autre son plus terrible secret. Celui-là-même qui les a amenés à se couper du monde…
Et si, pour se posséder, ils n’avaient justement pas le choix ?

Mon avis

Jade Marceau est une jeune femme de 29 ans qui a été brisée par sa dernière relation et si son meilleur ami Arthur qu’elle considère comme son frère et Thierry son père n’avaient pas été là à chaque instant pour la soutenir et l’aider, elle n’aurait jamais réussi à remonter la pente.

Désormais, elle veut reprendre sa vie en mains et ça commence par son nouveau travail au sein d’un hôtel de luxe écologique « Bungalows du nouveau monde. »

Mais jamais elle n’aurait pu deviner qu’en percutant un homme pendant son footing, sa vie serait aussi chamboulée…

Cette rencontre sera aussi détestable que troublante.

Mais le pire, c’est quand elle se rendra compte le lendemain pour son premier jour de boulot, que ce grossier personnage n’est nul autre que son nouveau boss : Raphael Dalpierre.

Lui a la trentaine. Il a perdu les deux amours de sa vie il y a sept ans et ne s’en est jamais vraiment remis. Il survit plus qu’il ne vit et est devenu très solitaire, limite sauvage.

Mais avoir s’être isolé pendant toutes ses années, il revient pour mener de front son projet de bungalows écologique, aidé son ami de longue date, Alex, qui sera le cuisinier, et rien d’autres.

Enfin, c’est ce qu’il pensait lui aussi.

Entre cette femme fragilisée au caractère plus que piquant et cet homme imbuvable et arrogant, les échanges feront des étincelles.

Ni l’un ni l’autre ne sauront expliquer cette irrésistible attirance et alchimie entre eux, ni pourquoi il est aussi possessif et jaloux et elle aussi envoûtée.

Elle le trouve lunatique, autoritaire et agressif.

Il la trouve entêtée, énervante et insolente.

Ils s’exaspèrent autant qu’ils s’excitent.

Entre eux, il y aura beaucoup de jeux, de taquineries, de provocations, de baisers volés, d’effleurements, de caresses, car ce sera viscéral et plus fort qu’eux.

Et une relation qui ne devait être au départ qu’un plaisir des sens entre deux adultes consentants, va devenir beaucoup plus que ça…

En même temps, ne s’en doutaient-ils pas déjà? Ils avaient juste peur d’accepter l’évidence.

Ils sont deux âmes bousillées par une vie qui ne leur a pas fait de cadeaux…et si c’était seulement l’un près de l’autre qu’ils arrivaient à avancer et à se reconstruire.

Mais alors qu’ils commençaient à s’apprivoiser, à se laisser aller, leur passé douloureux et suffocant va ressurgir…

Leur histoire qui n’en est qu’à son commencement, arrivera t’elle à résister à toutes ces révélations et à tout ce qu’ils n’ont pas réussi à se dire ou pas eu le temps de se confier…

Ils se rendent l’un et l’autre de nouveau vivants mais rien ne leur sera épargné pour avoir enfin à nouveau le droit d’être heureux, mais ils ne seront jamais seuls pour affronter ces durs moments, ils seront toujours bien entourés parfois même un peu trop…

Une histoire intense, authentique et sensuelle, pleine de doutes, de peurs, de souffrances, de rebondissements, d’amitiés et d’un amour inévitable.

Une plume addictive et prenante de la première à la dernière page, où l’on s’attache à ces deux écorchés vifs qui ont du mal à faire confiance et qui ont peur d’à nouveau ressentir, mais aussi à tous ces personnages secondaires qui sont un peu trop surprotecteurs et parfois maladroits mais tellement indispensables à leur vie et leur bonheur.

J’ai adoré que derrière la rencontre inattendue et la sublime relation entre Jade et Raphael, se cachent d’autres petites histoires, comme la musique et le restaurant qui lient Thierry et Arthur, comme l’histoire de famille compliquée de Raphael, comme la tension entre Alex et Ingrid, comme le projet écologique qui tient tant à cœur à Raphael et encore beaucoup d’autres…

Je vous laisse la découvrir, en tout cas, moi elle m’a conquise.

Lien Opposed

#Emilie

Nous nous sommes manquées

de Rui Chan, publié le 2 juin 2019

41Zp2P1B9EL._SY346_.jpg

Résumé

Entre regret et nostalgie, une femme nous entraîne dans ses souvenirs d’une époque pas si lointaine où l’homosexualité était illégale.

Veuve depuis plusieurs années, Marie vit dans une routine sobre et solitaire à la campagne. De vieilles photos font resurgir les souvenirs de son bonheur et notamment de sa jeunesse parisienne, entre sorties, relations interdites, et surtout la belle Aliénor rencontrée au club de tir à l’arc.

Au cœur des années 80, Marie et Aliénor deviennent bonnes amies et passent d’excellents moments ensemble. Mais la vie s’en mêle et envoie Aliénor au loin, poussant Marie à faire face à ses vrais sentiments…

Mon avis

Dans cette courte nouvelle, nous faisons la rencontre de Marie, une cinquantenaire, veuve depuis dix huit mois.

Depuis, elle est devenue très solitaire et aime se replonger dans ses souvenirs et ses vieilles photos qu’elle a aujourd’hui décidé de trier.

Dès l’arrivée de sa fille Clotilde qui vient passer quelques jours chez elle, elle va se remémorer avec nostalgie, plaisir et bonheur deux rencontres qui ont changé sa vie.

Celle de son mari bien évidemment avec qui elle a été plus qu’heureuse, amoureuse et épanouie, mais une plus ancienne, quand elle avait la vingtaine et qu’elle était au club de tir à l’arc.

En un regard, elle est tombée sous le charme de  cette québécoise rousse au doux nom d’Aliénor.

Mais à cette époque, dans les années 80, aimer une personne du même sexe était loin d’être accepté.

Ce genre de relation se vivait à l’abri des regards.

Et Marie n’était même pas sûre des sentiments de sa belle mais elles passeront ensemble des instants inoubliables.

Le temps et la vie qui reprennent leurs cours vont malheureusement les séparer.

Et si des années plus tard, le destin en avait décidé autrement …

Marie est seule désormais alors…

A vous de le lire pour le découvrir 😜.

Une belle histoire authentique pleine de sentiments, de mélancolie et de pudeur dans  laquelle on est immergé dès les premières pages et qu’on aimerait même suivre encore un peu plus…

Il y a des personnes qu’on croise comme ça sur notre route et qu’on oublie jamais…

Lien Nous nous sommes manquées

#Emilie

Addict lover

d’Iris Hellen, publié chez City Éditions le 29 mai 2019

41mUtj0YLYL

Résumé

Engluée dans les problèmes personnels, Cheyenne, une jeune chanteuse au début de carrière fulgurant, s’est réfugiée dans l’alcool. Pour soigner sa dépendance, elle accepte de partir en cure de désintoxication. Elle y rencontre Creed, un prodige de l’informatique qui a fait fortune dans les jeux vidéos et qui essaie de guérir son addiction aux médicaments. L’homme est exaspéré par le côté un peu trop provincial de la jeune femme… mais aussi irrésistiblement attiré. Malgré leurs différences, une passion se noue. Intense et exaltante. Mais quand Creed est rattrapé par son passé tumultueux, la jeune femme s’enfuit à des milliers de kilomètres, loin des trahisons et de la jalousie. Mais l’amour est une addiction dont on ne décroche pas si facilement…

Mon avis

Cheyenne est une jeune fille de 21 ans qui avec ses deux frères Konan et Toshiro et ses deux sœurs Alithia et Truganini sa jumelle, n’ont pas eu une enfance facile, entre une mère témoin de Jéhovah et un père un peu trop porté sur la bouteille, leurs parents étaient loin d’être des modèles d’excellence.

Heureusement, elle a auprès d’elle en plus de ses frères et sœurs avec qui elle est très soudée, Éric et Shirley ses meilleurs amis.

La seule chose qui lui permet de s’évader en dehors de son entourage très proche, c’est la musique et grâce à sa guitare et son talent, sa carrière de chanteuse country commence à décoller.

Mais elle va voir sa vie dévastée…

Elle a malheureusement l’habitude de coups durs, mais là entre son mariage avorté, une mauvaise nouvelle qu’elle vient d’apprendre et qu’elle doit garder pour elle, les aléas du star system qui lui impose une vie pleine de mensonges, les poids vont s’avérer être trop lourds à porter et supporter, elle va perdre pieds et noyer ses problèmes et son chagrin dans l’alcool.

Ce qui est loin d être une brillante idée…encore plus quand on est célèbre et épiée de tous…

Pour soigner son addiction, elle n’aura pas d’autre choix que d’aller dans un centre de désintoxication.

Elle qui avait besoin de se poser, prendre du temps pour elle et trouver sa place, n’avait pas prévu de trouver l’amour sur sa route…

Et c’est pourtant ce qu’elle va faire en rencontrant Creed, un geek de 29 ans,expert en jeux vidéos qui vit avec Irving, son grand frère autiste, qui est devenu accroc aux médicaments pour cacher un mal être profond.

Ils n’ont rien en commun à part d’être internés pour se soigner et peut-être d’être un peu trop bornés.

Elle va le trouver détestable et un peu trop imbu de lui même.

Il la verra comme une pauvre fille un peu trop naïve.

Mais s’ils arrivaient à voir au delà des apparences…

Leurs premiers échanges seront loin d’être cordiaux mais ils vont très vite se rendre compte que derrière leur carapace se cachent deux êtres écorchés qui voudraient juste être aimés et soutenus.

Ils vont se rapprocher, se taquiner, se provoquer,se séduire, se confier, s’apprivoiser peu à peu jusqu’à se rendre compte qu’ils ont besoin l’un de l’autre pour avancer et se reconstruire.

Mais quand arrivera la fin du séjour, des malentendus et  la reprise de leur vie quotidienne vont les séparer.

Mais c’est mal connaître la patience et la persévérance de notre californien, qui aidé de Roscoe son associé et ami et d’Irving sera prêt à tout pour la retrouver.

Arriveront-ils à se dire les choses et à s’aimer en dehors de cette bulle qu’ils avaient créée dans le centre, loin de tout et de tous?

Et les laissera t’on vivre leur histoire…au milieu de ce monde de requins…

Une intense,belle et authentique romance entre deux âmes blessées qui se trouveront une nouvelle sublime, sensuelle et véritable addiction, celle de l’amour.

Mais pas seulement, car au fil des pages, on voyage, on s’évade, on s’émeut, on découvre, on vibre avec les rythmes soul, blues, country et rock’n’roll, on rit ,on pleure, on doute, on rage et on ressent…

Et on en ressort avec tous les messages que voulait faire passer la belle et douce Cheyenne dans ses chansons, la tolérance, l’acceptation, l’amitié et l’amour.

PS:  Alors je n’ai qu’une hâte celle de découvrir le spin off avec j’en suis sûre un homme d’une grande valeur et une nana pétillante et je vais aussi me laisser tenter au plus vite par « Tell me you love me », car la plume d’Iris m’a conquise.

 

Lien Addict over

#Emilie

Au bout de trois

de Maureen Johnson, publié chez Hachette romans le 5 juin 2019

41aF8TBjx8L._SY346_.jpg

Résumé

Mel, Nina et Avery ont toujours formé un inséparable trio de copines, mais l’été de leurs dix-sept ans va tout changer.

Cet été-là, alors que Nina profite des vacances pour participer à un stage scolaire, Mel et Avery commencent une relation qu’elles cachent à tous, même à leur meilleure amie. Cette trêve estivale ne pouvait cependant pas durer et, peu de temps après la rentrée, Nina découvre leur secret.

Mel et Avery doivent alors faire face au regard des autres, à l’intolérance et au rejet, mais aussi au regard qu’elles portent sur elles-mêmes. D’autant que même si Nina essaye de les soutenir, elle se pose des questions. Et peu à peu, le trio explose.

Mon avis

Quand j’ai vu la couverture et le résumé, je me suis laissée tenter par cette histoire d’amitiés et de relations compliquées entre filles.

Nina, Avery et Mel sont trois jeunes filles de 17 ans, elles sont inséparables et complices depuis des années, mais pour la première fois, le temps d’un été, elles vont être séparées.

Pendant que Nina part à l université de Stanford en stage d’été, Mel et Avery se retrouvent à devoir travailler en tant que serveuse.

L’été,la période des nouvelles rencontres et à leur âge les premiers effleurements, les premières caresses, les premières expériences sexuelles et les béguins amoureux.

Si de son côté Nina fait la rencontre de Steve, un de ses camarades très écolo et tombe sous son charme, pour Mel et Avery, c est tout autre chose.

Se retrouver que toutes les deux, travailler au même endroit va les rapprocher jusqu’à ce qu’elles deviennent un duo, un couple.

Si pour Mel l’attirance pour les filles a toujours été une évidence, c’est loin d’être le cas d’Avery qui a toujours été attirée par les garçons.

Elles vont s’aimer à l’ombre des regards le temps d’un été.

Mais le retour de Nina et le retour en cours vont tout changer…

Aimer quelqu’un du même sexe que soi est encore difficile même à notre époque et les commérages et les insultes seront nombreux.

Leur relation va être ebruitée et si de son côté Mel est soulagée de ne plus cacher qui elle est, Avery le reniera et finira par prendre ses distances avec elle.

Nina a des projets plein la tête et se voit déjà dans un an retrouver son chéri mais la distance entre eux ne va pas les épargner.

Le trio va se déliter peu à peu, aucune des trois n’arrivera à retrouver sa place… à moins qu’un événement ne les fasse se rendre compte qu’elles s’aiment toutes les trois d’une amitié profonde et sincère et que ça ne changera jamais.

Ni les préfèrences de Mel pour les filles, ni le comportement et les mots blessants d’Avery, ni leur séparation, ni les jugements des autres n’arriveront à changer ça.

Une belle histoire d’amitié sur les difficultés à trouver sa place et son identité quand on est adolescents, mais j’aurais aimé  avoir plus de détails, de ressentis sur l’histoire de Mel et d’Avery, que leur rapprochement charnel soit beaucoup plus approfondi et non suggéré.

Des passages pour moi étaient trop longs et ont rendu ma lecture complexe et la fin m’a laissée perplexe et pleine de doutes. Un épilogue pour en savoir un peu plus sur l’après aurait été top.

Peut-être que mon âge a joué sur l’appréciation de ma lecture et qu’il saura plus cibler les plus jeunes.

Mais ce n’est que mon avis, alors faites vous le vôtre.

Lien Au bout de trois

#Emilie

My Crazy love Sophia & Aaron

de Laura S. Wild, publié aux éditions La Condamine le 29 mai 2019

41E06igH7WL._SY346_

Résumé

L’heure de la dernière chance a sonné. Sauront-ils la saisir ?

Après une énième rupture, c’est décidé : Sophia veut tirer un trait sur Aaron Dumont. Il a beau être charmeur, sexy et passionné comme elle par son travail, sa peur de l’engagement les empêche de construire le couple stable dont la jeune femme rêve tant… Sans compter qu’avec leur caractère explosif à tous les deux, chaque confrontation fait des étincelles.

Un an plus tard, après avoir décroché son diplôme d’avocate, Sophia est bien décidée à avancer dans la vie, mais Aaron réapparaît sur son chemin. Il affirme avoir changé et être prêt à la reconquérir. Sophia n’est cependant pas prête à tomber dans ses bras aussi facilement : les mots ne suffisent pas, il va devoir lui prouver ses sentiments…

Mon avis

J’avais fait la rencontre il y a quelques temps déjà de la douce Constance et de son sexy Noah et j’avais été conquise par leur intense, complexe et authentique histoire d’amour.

Quel bonheur de les retrouver plus heureux et amoureux que jamais le temps de quelques pages dans l’histoire de Sophia, la meilleure amie de Constance qui lui avait suggéré de s’inscrire sur un site d’escort et Aaron, le petit frère de Noah.

Leur histoire est faite de hauts et de bas, de ruptures et de retrouvailles.

Sophia et Aaron s’aiment mais maladroitement.

Elle fait ses études pour devenir avocate à Paris tandis que lui fait ses études de médecine à Nice, ils ne se voient qu’en coup de vent et Sophia aimerait plus.

Alors quand elle va évoquer avec lui ses envies de projets d’avenir à deux, lui ne va pas réagir comme elle le souhaiterait.

Il n’est pas prêt à se poser, il se voit profiter encore de sa jeunesse et ne veut pas s’enfoncer dans la routine des couples s’installant ensemble.

La rupture cette fois ci sera définitive…à quoi bon continuer à faire des efforts pour leur relation qui n’en est pas vraiment une au final.

Une année va passer où ils vont vivre leur vie chacun de leur côté.

Sophia est désormais avocate et s’est résolue à tourner la page et à aller de l’avant sans Aaron, même si elle n’a jamais cesser de l’aimer. Elle ne veut plus souffrir et mérite d’être heureuse et d’avoir la vie et la famille dont elle a toujours rêvé.

Ce qu’elle n’avait pas prévu sur sa route, c’est le retour du vil tentateur…

De son côté, lui arrive à la fin de son internat et a décidé de revenir sur Paris. Cette année loin d’elle lui a fait comprendre ce qu’il savait déjà qu’il l’aime et qu’il n’est rien sans elle.

Mais en un an, il peut se passer beaucoup de choses et peut être que la place n’est plus libre et qu’elle l’a remplacé…

Mais c’est mal connaître Aaron…car il sera prêt à tout pour la reconquérir et lui prouver une bonne fois pour toute qu’il est l’homme de sa vie et qu’il est son passé, son présent et surtout son avenir.

Mais Sophia n’est pas du genre à se laisser faire, même si le spécimen devant elle est irrésistible…Aaron devra faire ses preuves.

Saura t’il être à la hauteur des attentes de sa belle? Saura t’il lui dire les mots qu’elle a toujours attendu?

Et sauront-ils se réapprivoiser et se refaire confiance?

Mais avec ces deux entêtés, ça ne se fera pas sans heurt ni taquinerie…

Pour le savoir, il faudra découvrir leur histoire.

Une histoire d’amour comme on les aime, authentique, pleine de provocations et de jeux, de sensualité et de douceur, d’émotions et de sentiments, pleine de doutes et de douleurs mais aussi de vérités et d’amour. Entre eux c’est explosif et inévitable, il doivent juste l’accepter et s’offrir cette magnifique seconde chance.

J’ai adoré cette complicité, cette amitié et ce soutien sans faille, toujours aussi présents et forts entre Sophia et Constance et entre Aaron et Noah. Et quel délice, cette relation entre Sophia et son excentrique grand mère Jack.

Parfois, si tu ne peux pas sortir une personne de te tête et de ton cœur, c’est qu’elle doit y rester…

Lien My crazy love

#Emilie